L’était né chez un voisin
Mais il choisit son destin,
Et quand il est arrivé
A la maison, un matin,
L’a bien fallu se pousser
L’on garda papou le chien. (bis)
 
On pensait qu’il était chien
Mais ce n’était pas certain
A nos mots nos gaudrioles
Il te haussait les épaules
Just’un p’tit regard en coin
Que pensait Papou le chien. (bis)
 
Un jour, un petit cousin
A fait son apparition ;
Papou prêta sa maison
Mais sans doute il le prévint :
Que c’était lui le patron
Qu’il était Papou le chien. (bis)
Papou le chien
Alors dans sa peau de chien
Ce mal qui fait peur à l’homme
Planta ses fers, tiens-toi bien !
Il souffrit comme pas un homme
Sans se plaindre, nom d’un chien,
L’était fort Papou le chien. (bis)
 
Il ne m’a jamais rien dit,
Moi qui venais en voisin,
Mais sa place vide aujourd’hui
Est visible de très loin.
Quand la question nous revient
Mais où est Papou le chien. ?
 
Mais où dort Papou le chien ?